09 septembre 2004

La musiqueuuuuuuuuuh

La musique souvent me prend comme une mer!
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile;

La poitrine en avant et les poumons gonflés
Comme de la toile
J'escalade le dos des flots amoncelés
Que la nuit me voile;

Je sens vibrer en moi toutes les passions
D'un vaisseau qui souffre;
Le bon vent, la tempête et ses convulsions

Sur l'immense gouffre
Me bercent. D'autres fois, calme plat, grand miroir
De mon désespoir!
Baudelaire

Paradoxal.
De rencontrer quelqu'un qui me connaît si bien.
Un commentaire, puis deux, quatre, huit, un premier mail, suivi d'un deuxième, suivi de beaucoup d'autres, environ 300 mails en deux petits mois .
Un océan nous sépare mais on a le même humour à deux balles.
De passage en France tout s'accélère: msn, sms, premier contact téléphonique alors que je suis au bord du jettage-sous-rer-avec-élan après avoir (bêtement) effacé mon rapport.
Qu'est-ce que j'ai pu le saouler avec ça le pauvre!! Et lui toujours gentil qui m'a même repris mon résumé !
Passage express à Paris, je m'arrange pour être dispo, même après deux nuits quasi-blanches et un lit au  sex-appeal de tous les diables.
Un volasi en retard, sortie du boulot entailleurée, je découvre mon courseur d'écureuils préféré.
Impossible d'être "déçue" (je n'ai appris son prénom que la veille et ne sais pas à quoi il ressemble) par ces yeux, ce sourire, avec les fossettes qui vont avec,et tout tout le reste (il n'est pas que super drole).
La preuve, 4h c'est court.
Beaucoup trop court.
A l'année prochaine ?

Posté par mnemo à 21:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La musiqueuuuuuuuuuh

    bouh

    ca n'a pas pris mon commentaire !

    Posté par ginto, 10 septembre 2004 à 10:38 | | Répondre
  • pénible oui

    c'est vrai que c'est assez pénible: si tu oublies l'adresse mail ou le pseudo pouf ça disparait !
    (vivement que je retourne chez moi)

    Posté par Mnemo, 10 septembre 2004 à 10:45 | | Répondre
Nouveau commentaire